AGAY

 

La rade d’Agay

Une des plus belles rades de la côte Varoise située entre le Cap Dramont et la pointe de la Baumette. Très appréciée des navigateurs Agay qui signifie« favorable » en grec.

L’accès à la rade d’Agay est facile, le seul point de danger est le non-respect du balisage des dangers de La Chrétienne quand on vient de l’est (Cannes), côté ouest en venant de Saint Raphael, le seul risque est de vous faire mal aux yeux avec la beauté de la cote et de son île d’or.

La baie d’Agay est la grande porte de l’Esterel, elle s’enfonce dans les terres jusqu’au roches rouges du massif du même nom.

Vous pourrez mouiller avec votre bateau loué chez locboats dans cette magnifique baie, mais vous pourrez apprécier également ses trois plages de sable fin. Au nord comme au sud se trouvent d’innombrables recoins ou criques un peu plus exposées mais néanmoins délicieuses comme « les vieilles ». Vous pourrez apercevoir de votre mouillage un grand drapeau français à la cime de l’Esterel ( le Rastel), alors si vous mettez le pied à terre, profitez de monter au sommet du Rastel et ses roches rouges, qui domine la rade et offre un panorama à couper le souffle.

Disposant également d’un petit espace portuaire de plus de 200 places, donc quelques-unes sont disponibles pour accueil, ainsi qu’un espace de mouillage organisé. Le port d’Agay jouis d’un environnement exceptionnel, couronné de ses pointus et de sa zénitude.

Les anciens Agathoniens qui ne manquent pas de rappeler qu’ici le temps s’ est arrêté.

Comme le disait le petit prince  « Antoine de Saint-Exupéry ». « Agay est un paradis où même la poussière est parfumée ».

Capitainerie du port d’Agay :

Route d’Agay RN8 83530 AGAY
Téléphone : 04 94 82 74 22 OU 04 94 82 74 22 – Portable : 06 63 86 03 22
VHF : canal 9
E-Mail : portagay@ville-saintraphael.fr
LOCALISATION
43° 26 00 .79  »N -6° 52’00 59 »E

 L’île d’Or voisine de la Rade d’Agay

 

A l’ouest de la baie d’Agay, vous pourrez admirez l’ile d’or.

Celle-ci aurait inspiré Hergé pour l’album de Tintin, L’Île Noire, située à la pointe du Dramont, cet îlot aux roches rouges est reconnaissable à sa tour Sarrasine de dix-huit mètres de haut.

Ce n’était qu’un îlot rocheux semblable à tant d’autres sur la côte varoise. Ce n’est qu’en 1897 qu’enfin se révèle le fabuleux destin de cette petite île qui fut achevée en 1912. Mr Sergent, architecte du Dramond en devient le propriétaire au XIX ème siècle pour seulement 280 francs.

Au début du XXème siècle, elle change de propriétaire et devient la propriété d’un certain docteur Auguste Lutaud, qui l’aurait acquise lors d’une partie de carte !

Souverain de l’Île, Il se proclame alors “Auguste 1er”, et fait construire une tour carrée en pierre rouge de l’Estérel selon une architecture sarrasine, peu commune dans la région.

Si vous faites routes par l’est de la mer, vous pourrez apercevoir un rocher ressemblant à un gorille, qui soi-disant avait inspiré Hergé pour cet l’album (tintin et l’île noire). De plus, l’île d’Or servit de décor pour le film Le Corniaud.

Endroit majestueux ou vous pourrez mouiller avec votre bateau. Ainsi vous pourrez contempler cet îlot privé en vous prenant pour tintin. A côté de celle-ci, vous trouverez la plage du Débarquement. En effet c’est la 36ème division du Texas de l’armée américaine qui conquit le 15 Août 1944 cette belle plage de galets.  Débarquez, mais en maillot !!!

Trackbacks and pingbacks

No trackback or pingback available for this article.

Leave a reply